Clarisse GRIFFON DU BELLAY


Clarisse Griffon du Bellay est formée à la taille directe de bois aux Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris entre 2006 et 2009.
Son travail est centré sur la chair, la matière vivante. Elle cherche à faire surgir la présence à son niveau le plus profond, là où l’empreinte de la mort donne puissance à la vie.
Forces sourdes. Essentielles. La perception viscérale du vivant.

Elle a exposé sa série des carcasses dans le Parcours Carne (Paris, 19ème arrondissement) et à la Halle Roublot de Fontenay-sous-Bois pour le salon Artcité.
En 2010 elle reçoit le prix Georges Coulon de l’Institut de France.
Elle est représentée à Paris par la galerie Marie Vitoux, où elle expose en 2013 sa grande sculpture du Radeau de la Méduse ainsi que d’autres oeuvres abordant plus spécifiquement la question du cannibalisme.

Son projet durant sa résidence à la Casa de Velázquez sera de tailler une sculpture monumentale en bois, qui aura deux pôles d’impulsion : les Êtres et le Paysage. Ce sera le sol de l’Espagne, un paysage aride, désert, à partir duquel prendront corps des êtres de cauchemars. Le sol, les reliefs, les failles du paysage espagnol deviendront de la substance de corps.
Êtres mis au monde par un paysage, et paysage marqué par les êtres qui le peuplent.
Corps pris dans la matière, parfois jaillissant, parfois présences cachées, menaçantes.


www.clarissegriffondubellay.com

http://clarissegriffondubellay.blogspot.com.es/