Les archevêques de Mayence et la présence espagnole dans le Saint-Empire

(XVIe-XVIIe siècle)

En accès libre sur OPENEDITION BOOKS
  • 24 €
  • 2016
  • ISBN 9788490960134
  • 300 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Broché
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 65

ACHETERVOTRE COMMANDE

Localiser ce titre dans une librairie

Acheter la version électronique sur :
Casalini Libri
Google Play Store
Unebook

À partir l'abdication de Charles Quint, en 1556, la monarchie hispanique et le Saint-Empire Romain Germanique sont gouvernés par deux branches distinctes d'une même famille, les Habsbourg. Ces liens dynastiques ne suffisent cependant pas à maintenir des relations harmonieuses entre eux : des intermédiaires sont nécessaires pour permettre à la présence espagnole d'être efficace dans l'espace impérial. Électeurs et archichanceliers impériaux, les archevêques de Mayence jouent ce rôle durant le premier tiers du XVIIe siècle, une période à la fois brève et cruciale pour la monarchie hispanique.
Inspiré des démarches de l'histoire sociale et connectée, ce livre rend compte des relations entre les Espagnols et les archevêques de Mayence, en montrant les difficultés hispaniques pour établir un lien avec les prélats puis, une fois intégrés à la clientèle du Roi Catholique, leur rôle essentiel comme animateurs des réseaux hispaniques dans le Saint-Empire, sur fond de tensions confessionnelles.

Table des matières

DEUX ACTEURS SUR LA SCENE IMPERIALE : LA PRINCIPAUTE ELECTORALE DE MAYENCE ET LA MONARCHIE CATHOLIQUE
I. — En quête d'un cadre : la principauté électorale de Mayence
II. — Tropismes et entropie des relations espagnoles dans le Saint-Empire

UNE LENTE ENTRÉE EN RELATION
III. — Archéologie de la relation hispano-mayençaise (seconde moitié du XVIe siècle)
IV. — Le Saint-Empire dans la Pax Hispánica (1598-1616)

LA PRESENCE ESPAGNOLE DANS LE SAINT-EMPIRE A L'EPREUVE DE LA GUERRE DE TRENTE ANS
V. — La présence espagnole dans le Saint-Empire à l'épreuve de la guerre (1617-1624)
VI — La Monarchie Catholique face à la reconstruction de l'autorité impériale (1624-1648)

La presse en parle

Revue d'Histoire Moderne & Contemporaine
Nº 64-3, 2017
Le rôle du prince-électeur de Mayence au sein de la diplomatie impériale est à la fois plus vaste, plus complexe, et sa relation à l’empereur plus ambiguë qu’on ne pourrait le croire à la lecture de ces pages. Et si c’est le regard espagnol qui « réduit » ainsi le rôle des électeurs, alors c’est un résultat qui mérite d’être mis en avant comme tel.
Sébastien Schick

Hispania
Vol. LXXVII, nº. 256, mayo-agosto 2017
Un ejemplo consumado de la nueva historia conectada y un análisis muy fino de la variedad y estrategia de las relaciones establecidas por la Monarquía hispana con poderes en apariencia menores del tablero europeo.
Rubén González Cuerva